Big Data et IOT

L’adoption de l’IOT dans les usages

Le succès commercial et le plébiscite que semblent enregistrer Amazon Echo et Google home depuis leur lancement aux états unis permet de légitimer cette question et de marquer enfin et de façon durable l’adoption de l’IOT dans les usages quotidiens des consommateurs Américains.

Même si ces deux lancement connaissent un succès plus mitigé en Europe, que ce soit pour des raisons culturelles ou des raisons plus rationnelles liées aux nombre de fonctionnalités disponibles dans chacun de ces assistants intelligents, toutes les projections invitent à penser que ces nouveaux objets – compagnons du quotidien vont redéfinir nos logiques et rapports à la consommation.

Comment serons-nous exposés aux stimuli des marques, comment allons-nous redéfinir nos logiques d’interactions avec les marques ou notre environnement externe ou encore notre rapport et usage de l’information au quotidien pour l’ensemble de nos besoins ?

C’est sans doute ce type d’applications qui va permettre de faire sortir l’IOT du monde industriel et de celui des usines et d’en faire le « new normal » de notre paysage de consommation.

Après l’industrie, la santé , la domotique ou encore toutes les nouvelles formes de mobilité, les objets connectés irriguent l’ensemble de l’économie et continuent de poursuivre leur courbe ascendante dans le fameux « Emerging technologies hype cycle » du Gartner et où l’IOT est clairement vu comme un important levier d’innovation.

Depuis ces 10 dernières années, l’IOT a globalement suivi la fameuse loi de Moore et où nous avons pu constater un accroissement quasi – exponentiel de leurs capacités et performance, avec en parallèle , une réduction continue des coûts associés.

Et dans les 10 prochaines années, l’IOT va devenir une véritable force économique puisque à horizon 2025, les objets connectés et l’économie qui y est associée va représenter entre 5 à 10% du PIB mondial.

Toute la question sera de savoir comment se ventilera cette richesse entre les grandes applications liées au « B2B » : usines, process industriels, smart cities et grandes applications « B2C » entre commerce augmenté et domotique…

La réalité produit

Vous souhaitez lancer la prochaine montre connectée qui va révolutionner le monde du running ou lancer un nouvel assistant éducatif destiné à aider les enfants à faire leurs devoirs ?

L’UX est plus que jamais au cœur de la démarche IOT avec un maître mot qui est celui de la simplicité, simplicité qui doit être mise au service d’une expérience de marque plus globale et où l’objet connecté en question est un vecteur d’interactions mais pas une finalité en soi.

La promesse « expérientielle » de l’IOT dans la sphère B2C repose sur un certain nombre de capacités techniques que nous voyons comme incontournables :

  • La capacité à fonctionner et agir en temps réel voire en mode prédictif /pro-actif
  • La scalabilité et haute volumétrie, et qui renvoient donc à des enjeux d’architecture mais qui, bonne nouvelles, peuvent être déportés chez des vendeurs comme AWS ou Microsoft Azure
  • La finesse d’apprentissage et la pertinence des algorithmes afin de conférer toujours plus d’intelligence et de capacité de personnalisation à l’objet connecté
  • Et enfin, l’interopérabilité avec d’autres environnement et écosystèmes qui sont une nécessité dans le cadre par exemple de l’habitat connecté

Parce que l’IOT se situe aujourd’hui à la croisée de l’UX , de la data et de l’omnicanalité, qui sont également des sujets au cœur de l’offre de service de Daveo, nos ingénieurs, consultants et designers peuvent vous accompagner dans le cadrage et la mise en œuvre de vos projets liés à l’IOT, que ce soit en tant qu’industriel ou en tant qu’ OEM, et inscrire cette démarche à l’échelle des objectifs de développement pour votre entreprise.

Notre approche dans ce domaine va au-delà du fait de concevoir ou de penser l’intégration d’objets connectés, mais de contribuer bel et bien à connecter votre business dans sa globalité : clients, consommateurs, objets, collaborateurs, chaîne de valeur, processus et bien entendu, intelligence artificielle.